Nathalie simard

Les temps semblent être enfin plus calmes pour Nathalie Simard après plusieurs années difficiles. Au plus grand bonheur de ses fans, elle a fait un grand retour à la télé il y a quelques semaines.

Et voilà qu’aujourd’hui, elle était invitée à Deux filles le matin afin de revenir sur les récentes dénonciations d’agressions sexuelles qui ont eu lieu au Québec. Étant elle-même victime, elle s’est confiée avec émotions sur son cheminement et son expérience de dénonciation.

Elle a expliqué ce qui l’a poussée à dénoncer:

«Il y a premièrement le mal de vivre, la souffrance et ma fille, aussi. Parce que quand ma fille est arrivée à ces âges-là, un moment donné tu réalises « non, mais ça ne se peut pas ». […] C’est à cet âge-là que ça m’est arrivé. Au début, je croyais que j’étais la seule qui vivait ça. Que j’étais unique, que personne d’autre n’avait vécu ça. Et là, tu réalises à force d’en parler […] qu’il y en a plein».

Il y a eu tout d’abord le soulagement, un poids de moins sur ses épaules, mais Nathalie Simard raconte que par la suite elle a vécu la peur et l’angoisse:

«J’avais la chienne qu’il [Guy Cloutier] fasse un call et qu’il dise « elle, vous la croyez pas, ce qu’elle dit ce n’est pas vrai ». Dans ma tête, c’était le plus grand, c’est lui qui a sorti notre famille de la pauvreté.»

Son passage à l’émission fut très touchant. Nathalie fait preuve d’une très grande force et d’un grand courage. On espère la revoir très bientôt à la télévision.

Cet animateur du Québec s’est fait voler quelque chose de très important pour lui.

Photo: Nathalie Simard, Deux filles le matin.

 

Article précédentTrès bonne nouvelle pour les fans de Marc Dupré
Article suivantCette animatrice bien connue du Québec partage une photo d’elle qui fait beaucoup jaser