Le weekend dernier avait lieu le spectacle du groupe The Killers à la Place Bell de Laval. Malgré un froid extrême, les spectateurs ont dû attendre à l’extérieur jusqu’à l’ouverture des portes qui s’est faite avec quasiment 1h de retard. La situation a fait beaucoup jaser dans les médias lors des derniers jours et Bell/Evenko ainsi que la ville de Laval ont été grandement pointé du doigt.

Voilà que Pierre Karl Péladeau a décidé de partager publiquement son opinion de l’événement. Le célèbre homme d’affaires qui détient la compagnie Quebecor a décidé de s’attaquer à Bell qui est sans contredit sa plus grande rivale dans l’industrie de la télécommunication et du spectacle. Il prétend que ce manque de respect envers les clients serait lié au monopole que détiennent Bell et Evenko dans le monde du spectacle.

 »Le groupe Bell/Evenko détient un quasi-monopole sur les salles et les spectacles dans la région de Montréal : Centre Bell, Place Bell, Théâtre Corona, L’Astral, MTelus, L’Étoile Banque nationale, Osheaga, Le Festival international de jazz de Montréal, Les Francofolies, Montréal en lumières, Heavy Montréal, l’événement de la Formule E. Ce quasi-monopole n’est pas sans conséquences pour la clientèle visiblement tenue pour acquise (…) Chez Québecor, et pour l’ensemble de ses entreprises comme Vidéotron par exemple, ce n’est pas notre façon de faire. Nous sommes respectueux de nos clientes et de nos clients, et nous leur offrons la meilleure prestation de services. »

Ouff on peut dire que l’ex-politicien n’y est pas allé de main morte envers son compétiteur en proposant même ses services au maire de Laval.

Disons que PKP ne s’est pas gêné afin de faire connaitre son désaccord et vanter sa propre compagnie. Pour lire tout son texte, cliquez ICI

Photo: Pierre Karl Péladeau

Article précédentVoici la première photo de la bedaine de grossesse de Karine Vanasse
Article suivantDétails chocs concertant la mort de Nadine Legrand dans District 31