Martin Petit

Il y a quelques jours, une quinzaine d’humoristes ont décidé de créer un tout nouveau festival d’humour. Le festival qui s’appellera Le Festival du Rire de Montréal peut compter sur une trentaine d’humoristes qui ont donné leur appui au projet.

Son investigateur, Martin Petit, a déclaré que ce nouveau projet est « une réponse directe au scandale qui a foudroyé récemment le Québec ». 

La chroniqueuse, Sophie Durocher est bien reconnue pour ne pas avoir la langue dans sa poche. Il y a quelques semaines elle s’en était justement prise à Pénélope Mcquade après le scandale concernant Gilbert Rozon.

L’annonce de ce nouveau festival n’a pas du tout plus à la chroniqueuse qui a publié un éditorial au Journal de Montréal sur le sujet.

Voici un extrait:

Avez-vous vu la vidéo des humoristes présentant leur Festival du rire de Montréal ? C’est tellement prétentieux et grandiloquent que je pensais que c’était une parodie. Ces gens-là ne se prennent pas pour un 7 Up ! Leur ego est tellement gros qu’il va falloir agrandir les cadres de portes dans leurs futurs bureaux.
Propager la bonne nouvelle

Comme si leur Festival était la meilleure invention depuis le pain tranché. Ou que l’achat d’un billet allait procurer un orgasme aux impuissants et faire marcher les infirmes. Alléluia, miracle, les humoristes sont là !
Respirez par le nez, les amis, vous n’allez pas régler le conflit israélo-palestinien ou éradiquer la famine en Afrique ! Vous avez juste décidé de planter Juste pour rire, de faire baisser la valeur de l’entreprise et de récupérer les meilleurs employés.

 Alors pourquoi aucun ne s’est porté à la défense de Guy Nantel ?
Le jour même où ils ont mis en ligne leur vidéo d’autocertification d’existence, Ti-Guy présentait un spectacle sous protection policière et suivi par un garde du corps.
Les Humoristes Unis étaient trop occupés à astiquer leur miroir pour tendre une main fraternelle à un collègue pogné dans la m… ? Ils avaient peur de se salir ?
L’affaire Nantel est gravissime. Aujourd’hui, on cloue un humoriste au pilori parce qu’il a effarouché le lobby féministe. 

Guy A. a le droit d’inviter qui il veut. Mais dimanche, à TLMEP, l’humoriste Martin Petit sera là pour « plugger » son festival. L’humoriste Jonathan Roberge sera là pour « plugger » son livre.
Et Guy Nantel ne sera pas là pour « plugger » la liberté d’expression.
J’ai le droit de trouver ça dommage.

On peut dire que son message a le mérite d’être clair!

Et vous aimez vous l’idée du nouveau Festival du Rire de Montréal?

Voyez cette photo d’Éric Lapointe qui fait beaucoup jaser sur le web.

Photo: Martin Petit

Article précédentCette comédienne du Québec nous présente enfin son petit garçon!
Article suivantCette chanteuse du Québec se confie enfin après une rupture très médiatisée