Ginette Reno est très active sur sa page Facebook. En effet, elle y publie fréquemment en écrivant sur divers sujets, soit en racontant des anecdotes et des blagues ou encore, en y étalant ses pensées.

Récemment, Ginette Reno a publié un texte sur sa page dans lequel elle se confie sur une multitude de sujets. Mentionnant avoir de la difficulté à dormir, elle a donc étalé toutes les pensées qui lui venaient en tête. Elle a premièrement profité de l’occasion pour remercier son public pour l’appui et l’amour qu’elle a reçus suite à la sortie de sa nouvelle chanson.

Ensuite, elle s’est confiée sur ses craintes durant le confinement. Voici un extrait de son texte, où elle élabore sur le sujet:

«Il est présentement 2h23 du matin. Comme d’habitude, je suis réveillée et je me parle tout bas. Quand je sors, j’ai toujours mon masque de peureuse dans la face. C’est drôle, une fois rentrée à la maison, quand je l’enlève, j’ai encore peur. Peut-être qu’ils pourraient m’inventer un masque de sûreté pour porter à la maison ? (Je vous jure qu’on va être drôles à voir aller le soir de l’Halloween ! Est-ce qu’on va devoir enfiler un masque sur notre masque ?)»

Elle poursuit: «Au moment de dormir, c’est une autre sorte de masque que j’enfile, car je souffre de l’apnée du sommeil. Ce masque-là, j’espère que ce sera le tout dernier que je porterai. Ca voudra dire que j’aurai, tout comme vous, réussi à passer au travers de cette crise.»

La chanteuse enchaîne en racontant sa sortie à l’épicerie: «J’en reviens à mes moutons. Hier, j’ai décidé de sortir, histoire de me faire du bien, de prendre un peu l’air. J’avais aussi besoin de lait, de fruits, de légumes. Je voulais aussi voir comment se porte (et se comporte) la civilisation… Comment les autres êtres humains vivent et se débrouillent avec le masque, la peur, le doute et toutes ces choses qui font maintenant partie intégrante de notre quotidien. Pour ça, je n’ai pas besoin d’aller au bout du monde afin de le voir et de le sentir; un petit tour à l’épicerie suffit amplement.»

«Comme de plus en plus de gens portent le masque, les sourires se font rares. Et ceux qui sont encore démasqués pas ne sourient pas trop, car la vue des masques semble les stresser. Ça et les flèches !»

Ginette Reno a ensuite partagé: «Est-ce que je suis la seule à avoir de la misère à toujours suivre les allées dans la bonne direction ? Ils devraient faire des chariots d’épicerie intelligents qui refusent de s’engager dans une allée quand le client n’est pas dans le bon sens des flèches. Comme ça, j’aurais l’air moins folle à l’épicerie. (Je vous fais grâce de mes mésaventures.) Vous allez me dire c’est drôle mais en même temps c’est pas drôle, et je vous répondrai OUI OUI OUI mais NON NON NON.»

Voici le texte complet de Ginette Reno, où elle élabore sur d’autres sujets:

MERCI MERCI MERCIJe veux débuter ce mot en vous disant MERCI, MERCI, MERCI.Merci pour les bons mots, les…

Posted by Ginette Reno – Page Officielle on Sunday, May 17, 2020

 

Découvrez en photos l’évolution de Ginette Reno depuis ses débuts dans la musique

 

Source: Page Facebook Ginette Reno